Parlons en de ce SB2H... Kid Cudi ne s'est jamais caché de son amour pour le rock (Side project Wzrd, tatouage Pink Floyd) ainsi que son admiration sans borne pour Kurt Cobain, feu guitariste de Nirvana: Pèlerinage à Aberdeen, look vestimentaire à tendance grunge... Rien de bien méchant, n'est-ce pas? Malheureusement, Cudder ne s'est pas arrêté là! Après nous avoir fait croire pendant plusieurs années à un Man On The Moon 3 que j'attendais avec autant de ferveur qu'une victoire de l'OM, ce beau monsieur s'est dit: "tiens, et si je faisais un album de grunge?" 
SB2H est né.

Si tu cherches du hip-hop perché et embrumé, passe ton chemin mon ami. Ici c'est du rock bien cradingue! Mais pas n'importe quel rock. Tu sais, ces groupes amateurs que tu allais voir au gymnase de ton collège? Et bien ici c'est la même chose... En pire!

Le chant de Cudi est abominable et frôle la fausseté à certain moment, quant aux parties guitares... Un manchot se débrouillerait j'en suis sûr avec bien plus d'adresse.
Toujours dans cette volonté d'introspection dark et torturée au possible,Cudi a voulu nous interpréter des morceaux avec la même non-chalence que pouvait avoir parfois Kurt Cobain... Sauf que n'est pas Kurt Cobain qui veut!

Du coup, le résultat nous donne une bouillie indigeste, surjouée et ô combien pénible. C'est un pseudo-hommage au rock du début des années 90 sans aucune inspiration ou très souvent, le même riff de guitare tourne en boucle tout le long du morceau.

Mais c'est n'est pas encore fini, comme dirait l'autre! Après s'être farci 18 titres, le monsieur a le culot de nous pondre un deuxième cd avec des chutes de studios... Tu sais, ces sons "pas assez bons" pour figurer sur un album? Il existe bien évidemment quelques exceptions, comme le dernier opus de Kendrick Lamar. Sauf que là... Je vais t'épargner mes commentaires colériques et autres noms d'oiseaux. Si tu veux te faire une idée concrète de ces faces B, écoute The Return Of Chip Douglas et pense à moi quand à la fin de la track, Kid Cudi se met à brailler avec la voix de Donald Duck. Fou rire (ou dépit) garanti!

Alors oui, si je fais preuve d'un peu d'objectivité, quelques sons sortent quand même du lot: Confused, Adventures... et le packaging du cd est plutôt sympa. Il pue les 90's mais c'est toujours mieux qu'un livret avec seulement deux pauvres pages.
Malheureusement, ce sont les seuls aspects positifs que j'ai pu voir dans tout ce marasme musical.
Pour conclure,

Scott Mescudi, j'ai su apprécier ton projet peu inspiré: WZRD. J'ai essayé de me convaincre qu'Indicud était un bon album (et il l'est!) et j'ai défendu contre vents et marées Satellite Flight to The Moon.
Mais là... C'est trop pour moi...
Alors si tu m'entends, lâche ta bouteille de Whisky, entoure toi de vrais beatmakers comme par le passé et dépêche toi de prendre le prochain vol pour la lune!
Signé, un fan qui malgré tous tes faux pas, garde espoir.
Quelques jours plus tard...

"Houston on me signale dans nos radars qu'un nouveau morceau de Kid Cudi vient de fuiter, à vous! "
–– Ici Houston, quel est votre verdict? A vous !
–– Ma foi, il se rapproche de ce qu'il a pu faire par le passé! J'en ai la larme à l'oeil, terminé.
–– Mais c'est une putain de bonne nouvelle! Ici Houston, nous allons faire péter le champagne, terminé!

Le véritable Kid Cudi est-il réellement de retour? A-t-il entendu mon appel désespéré?

Affaire à suivre...